Collectif Çok Malko > musique des Balkans & de la Méditerranée
Accueil du site > Bey.Ler.Bey > Bey.Ler.Bey vu par l’Autre bistrot des accordéons

Bey.Ler.Bey vu par l’Autre bistrot des accordéons

vendredi 13 janvier 2017

samedi 7 janvier - bey ler bey : "mauvaise langue"

... reçu ce matin le troisième opus du trio Bey. Ler. Bey. J’en suis content comme un gamin qui découvre un cadeau de noël supplémentaire. Une portion de rab’ si je puis dire. Maintenant donc, j’ai le plaisir de pouvoir écouter les trois albums du dit trio. C’est une vraie satisfaction. Je me prépare un joli parcours.

Ci-dessous, de gauche à droite, les trois albums.

Et, ci-dessous, la pochette de "Mauvaise langue", le tout dernier : triptyque extérieur et triptyque intérieur. On voit tout de suite que ce n’est pas seulement un objet musical, ce qui est déjà beaucoup ; c’est aussi, en première approche, un objet à regarder, un objet pour le plaisir des yeux. Un objet culturel, bien loin de la musique en flux. Mais aussi, un objet excitant pour l’imagination tant le dessin est à la fois très lisible et énigmatique, donc poétique. Notons donc les noms donnés sous la mention "graphisme" : Benjamin Efrati, Diego Verastegui // Miracle.

A partir de maintenant, je me donne le temps d’écouter cet album ; bientôt, je donnerai mes premières impressions. Mais avant, deux articles fort élogieux consacrés au trio par la revue de référence Citizenjazz.

- Citizen jazz : "Mauvaise langue" http://www.citizenjazz.com/Bey-Ler-Bey-Trio-3473479.html

- Citizenjazz : "Mauvais œil" http://www.citizenjazz.com/Bey-Ler-Bey-Trio-3470424.html

Je note, dans l’article ci-dessus, une réflexion que j’ai bien appréciée et que je cite : "Ce trio peut faire songer, dans sa forme comme dans son propos, à ses glorieux aînés de Hradčany. Mais l’approche est ici plus nomade, voire insaisissable".

La référence me parait en effet pertinente et bien venue. D’autant plus qu’elle m’invite à écouter à nouveau les trois cds de cette formation - accordéon, saxophone, trompette - dont le nom "Hradcany" évoque immédiatement une Roumanie ou une Turquie imaginaires. Avec, comme accordéoniste, David Venitucci. Une référence.

A bientôt !

http://autrebistrotaccordion.blogspot.fr/


collectif.cokmalko(at)gmail.com