Collectif Çok Malko > musique des Balkans & de la Méditerranée
Accueil du site > Acropolis Bye Bye > ACROPOLIS BYE BYE par LE MONDE

ACROPOLIS BYE BYE par LE MONDE

LE REBETIKO EST AUSSI CONTEMPORAIN

samedi 1er août 2015

Ian Balzan Dorizas est un musicien à la fois grec et français, qui est autant passionné par les musiques grecques traditionnelles que par le rock, la pop ou la chanson française. Multi-instrumentiste, dans ce disque il chante mais il joue aussi : de la guitare acoustique et électrique, du clavier, du bouzouki, du baglama, du banjo, de la lyra crétoise, de la contrebasse, de quelques percussions et autres instruments encore ! Il chante en grec, en français ou en anglais, et sur la première plage, l’on entend même le chant, en arabe, du muezzin d’une mosquée - nous rappelant que l’Asie mineure, grecque autrefois, est devenue turque...

Sur ce premier titre, l’artiste reprend un rébétiko traditionnel de Smyrne, « Minore desperado », et le rafraîchit considérablement. Dans « Mangkas Spirit », il introduit du reggae et de l’anglais à côté de fanfares balkaniques. « Sigana » peut être défini comme un rébétiko moderne, mais toujours mélancolique et oriental.

Pourquoi ce titre, « Acropolis Bye Bye » ? Parce que le disque se veut l’illustration du voyage d’un Ulysse d’aujourd’hui, qui quitte sa terre natale - la Grèce - pour partir, comme tant d’émigrés de nos jours, de revenir... par la seule magie de la musique ! Un premier disque bourré d’idées, qui devrait en appeler d’autres...

Nadia Khouri-Dagher


collectif.cokmalko(at)gmail.com