Collectif Çok Malko > musique des Balkans & de la Méditerranée
Accueil du site > Litani > LITANI VU PAR "JAZZ RHONES-ALPES"

LITANI VU PAR "JAZZ RHONES-ALPES"

Article de Michel Mathais

mardi 15 avril 2014

Litani au Café Jules à St-Etienne avec GagaJazz

"Litani" est le fruit de la rencontre du trio "Bey.Ler.Bey" explorateur improvisateur de musiques balkaniques et ottomanes avec deux musiciens originaux, Stoikos Pantelis, musicien déjà bien établi de la scène internationale des musiques balkaniques et Benjamin Dousteyssier, musicien de jazz à la recherche de nouvelles sonorités.

La musique que produit "Litani" est une suite d’improvisations très libres individuelles et collectives dans l’esprit des musiciens de free jazz. Cette forme d’improvisation, qui procède par longues explorations modales, s’appuie sur des enchaînements de gammes auxquelles l’oreille occidentale n’est pas toujours habituée. Pour rassurer ceux que l’aridité des propos pourraient inquiéter rappelons que "Kind of Blue", l’album de jazz le plus vendu et le plus diffusé, dit-on, est basé sur le même principe de l’exploration des modes.

La musique de "Litani" est une musique sensitive, voire sensuelle dans certains modes, une musique qui peut être onirique dans Roxellane, grouillante et sombre dans Sous la Terre, délicieusement attachante dans Sérénité, ou drôle voire clownesque avec Le Derviche Asthmatique, véritable personnage de BD.

Cette approche très libre d’une tradition musicale ancienne, ces recherches mélodiques bouillonnantes permettent une grande fraîcheur d’interprétation, évitent la monotonie. La musique est très vivante, les mélodies passent au travers des improvisations d’un instrument à l’autre, puis l’improvisation se fait collective, à chaque fois c’est une nouvelle surprise.

L’accordéon bourdonnant et les percussions chantantes poussent les feux, les musiques vont crescendo jusqu’au moment de résolution final ou la tension retombe.

La dynamique des musiciens est le point d’appui sur lequel se construit l’œuvre collective de "Litani". Le poumon du groupe c’est l’accordéon de Florian Demonsant, sa basse obstinée sert souvent de fil au funambulisme inventif des soufflants, Laurent Clouet, Stoikos Pantelis et Benjamin Dousteyssier. Wassim Halal pour sa part déploie avec bonheur des rythmiques beaucoup plus complexes qu’il y paraît, eut égard aux métriques particulières de ces musiques.

"Litani" est un projet en train d’éclore, un projet original et séduisant dans le sens où il s’écarte de la simple reproduction de musiques traditionnelles, ce qui serait en soi tout à fait respectable, pour créer les contours d’un nouvel objet musical, à partir de certains principes du jazz appliqués à des musiques qui transmettent des émotions directement perceptibles, tout en préservant les spécificités de ces musiques balkaniques et ottomanes.

C’est gai, triste, nostalgique ou débridé, mais toujours authentique, vrai, frais.

Michel Mathais

(Florian Demonsant : accordéon ; Laurent Clouet : clarinette ; Wassim Halal : percussions ; Stoikos Pantelis : trompette ; Benjamin Dousteyssier : saxophones alto et baryton)


collectif.cokmalko(at)gmail.com